Hokori (埃) : la poussière fine présente dans l’air

L’homme n’est que poussière entend-on dire. Ces particules fines qui se détachent de divers matériaux pour nous enquiquiner l’existence servent aussi en tant que symbole littéraire de la fragilité de la vie (Larousse). En japonais, c’est un peu différent vu qu’on dit la poussière accumulée peut former une montagne. Un peu comme les petits ruisseaux qui font des grandes rivières. Toutefois, on n’utilise pas dans ce proverbe notre mot du jour 埃 (hokori) qui est pourtant traduit par “poussière”. Pourquoi ?

Définition du mot hokori et comparaison avec chiri

Vu qu’il est assez difficile de trouver des informations pertinentes sur l’origine du mot hokori et de son kanji 埃 (qui est assez rare au passage), je vais commencer directement par vous donner une définition en japonais. En voici une du dictionnaire Daijisen : 粉のような細かいちり (kona no yô na komakai chiri). Ce qu’on peut traduire par “poussière fine comme de la poudre“. En plus d’avoir une information sur la taille, on apprend en plus qu’il existe un autre terme pour la poussière, chiri (塵/ちり). C’est quoi la différence entre les deux ?

Le plus simple est de se dire que chiri est plus gros que hokori. C’est pourquoi seule cette dernière peut se retrouver dans l’air. C’est ce qu’indique d’ailleurs le dictionnaire meikyôkokugojiten avec la précision 空中に飛び散り (kûchû ni tobichiri) “qui est dispersé dans l’air“. De plus, chiri inclut les petits déchets qu’on retrouve sur le sol comme la nourriture, les petits bouts de papier… Bref, hokori c’est plutôt sur les bureaux/étagères et dans l’air, chiri c’est par terre. Cette distinction s’est renforcée avec l’apparition d’ustensiles de nettoyage : le ちりとり (chiritori) et le ホコリとり (hokoritori). Littéralement, ils signifient “qui fait partir la poussière”. Je vous laisse deviner à quelle photo chacun correspond :

Attention, il y a un petit piège… ^^

J’imagine que vous comprenez maintenant pourquoi on n’utilise pas hokori mais chiri pour la poussière qui forme une montagne. Par contre, on dit 埃を立てる (hokori wo tateru) avec le sens “faire (soulever) de la poussière”. Je vous donne tout de même ce fameux proverbe en japonais pour conclure : 塵も積もれば山となる (chiri mo tsumoreba yama to naru). “Même la poussière si elle s’accumule, elle peut devenir une montagne”.

Autre source : 99bako (différences entre les deux mots)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum