Hige (ひげ) : tu as une moustache, quelle barbe !

Ça n’a l’air de rien comme ça mais le simple fait d’établir une distinction entre la barbe et la moustache est culturel. D’ailleurs, à propos de ce terme “moustache”, il a été importé chez les anglais vers le 16ème siècle et il dérive lui même de l’italien moustacio. Cela signifie donc que séparer la moustache du reste n’était pas une évidence à l’époque. Qu’en est-il pour le japonais hige (ひげ) ?

Définition du mot hige et petite histoire

Hige peut s’écrire avec trois kanjis différents. Le premier qui est le plus général est et renvoie plus particulièrement dans son sens étroit à la moustache. L’élément graphique 此 représenterait en effet son aspect “inégal”. Cela dit, on préférera pour cette dernière employer kuchihige (口ひげ) afin d’éviter toute confusion. Le second kanji est qui est censé désigner la barbe qui pousse au niveau du menton (voir ago). L’élément 須 désignait en effet une barbe pendante autrefois. Enfin, on peut écrire hige avec le kanji qui lui renvoie aux poils sur les joues (voir hoo).

Quoi qu’il en soit, bien qu’il existe plusieurs kanjis différents, hige signifie dans son sens large “poils qui poussent sur le visage“. Mon dictionnaire électronique donne ainsi plusieurs traductions : barbe/moustache/favoris/barbiche. Il semble donc qu’en japonais, la distinction barbe/moustache n’a jamais été très nette. On sait pourtant que la barbe était très à la mode jusqu’au début de l’ère Edo (17ème siècle). Un combattant imberbe était de fait tourné en ridicule. On aurait même retrouvé des documents attestant le port de fausses barbes pour les moins poilus !

Une barbe comme on n’en fait plus aujourd’hui… :p

Celle-ci a ensuite été très décriée car jugée “sauvage” pendant plus de deux siècles avant de revenir sur le devant de la scène avec l’influence de l’Occident (19ème siècle). Avoir une jolie barbe permettait en effet de mettre en avant son statut social. De nos jours, il est assez rare de voir un japonais avec une barbe. C’est en effet plutôt mal vu au travail et dans la vie de tous les jours. Et gare à celui qui ne l’entretient pas sous peine de se faire taxer de bushô hige (無精髭 “mal rasé/barbe de plusieurs jours”). Et selon plusieurs sondages dont un récent réalisé en 2015, les japonaises ne semblent pas très attirées par les barbus… :S.

Sources : woman.mynavi (sondage de 2015 avec 85% d’avis contre la barbe), Ja.wikipedia (histoire)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum