Happa (葉っぱ) : une feuille qui tombe comme une dent ?

En français, il est impossible d'affirmer hors contexte ce que désigne le mot "feuille". On pense en effet soit à la feuille d'arbre (ou autres végétaux) soit à un morceau de papier ou autre plaque mince (feuille d'aluminium). On ne retrouve pas cette logique en japonais puisque 葉っぱ (happa) fait référence sans équivoque à la partie des végétaux. Toutefois, était-ce vraiment le cas à l'origine ?

Origine du mot happa et différence avec ha

happa est un mot assez récent puisqu'il daterait du début du vingtième siècle. Cela ne signifie évidemment pas qu'il n'existait pas avant de mot pour décrire les feuilles d'arbre. C'est simplement qu'on utilisait (et c'est encore le cas aujourd'hui) 葉 (ha) qui est bien plus court et ambigu. En effet, on associe beaucoup de kanjis en japonais à la more ha (は) : 歯 (dent), 派 (parti/groupe/école) ou encore 刃 (lame). On pense qu'étymologiquement, 葉 (feuille) et 歯 (dent) auraient une origine commune. On met alors en avant deux points communs : le fait qu'elles tombent et qu'elles soient plates (dents à l'avant).

Quoi qu'il en soit, lorsqu'on dit はが落ちた (ha ga ochita), difficile d'affirmer sans contexte si c'est "une dent tombée" ou "les feuilles sont tombées". Il est vrai cependant que pour les dents, on emploie plus couramment le verbe 抜ける (nukeru "perdre/s'enlever"). Toujours est-il que le mot happa (葉っぱ) qui dérive donc de ha (葉) est apparu au début dans les chansons pour enfants (童謡 dôyô). Je ne pense pas que ce soit un hasard étant donné qu'on double souvent la syllabe avec eux pour faciliter la compréhension. La main te (手) devient ainsi otete (お手手), le papillon chô (ちょう) se transforme en chôcho (ちょうちょ)... Pour ha, ça n'a pas donné haha car le h aspiré n'est pas facile à prononcer pour les enfants. On a donc obtenu happa.

Vous comprendrez maintenant pourquoi on considère que happa relève plus du langage familier (voire enfantin) que ha. Mais sémantiquement, il n'y a à priori aucune différence. 葉/葉っぱが紅くなる (happa/ha ga akakunaru) : les feuilles rougissent. J'ai écrit "à priori" puisqu'il se trouve que pour les feuilles qu'on utilise pour fumer, il y aurait une net préférence pour le mot happa. ハッパを吸う (happa wo suu) : fumer de l'herbe.

Sources : Nihon Kokugo Daijiten (histoire du mot), zokugo-dict (usage contemporain)