Gurê (グレー) : un gris moderne et romantique

Quelle que soit la culture dans laquelle on se place, importer un nouveau mot ne signifie pas toujours “combler des lacunes lexicales”. Cela permet également entre autre d’apporter des nuances et connotations différentes. La couleur grise a longtemps été désignée en japonais par les termes nezumi-iro (ネズミ色 “couleur du rat) et 灰色 (hai-iro “couleur cendre”). Que vient donc apporter le mot gurê (グレー) ?

Naissance et usage du mot gurê au Japon

Gurê s’écrit la plupart du temps en katakana グレー mais il existe la variante グレイ qui se prononce de la même façon. Il vient directement de l’anglais grey/gray (deux orthographes possibles) et son importation est plutôt récente. Très vraisemblablement vers le début du 20ème siècle. Difficile de savoir précisément dans quel contexte il est apparu mais il existe une hypothèse intéressante. Les couleurs importées de l’étranger comme gurê auraient servi avant tout à décrire les réalisations humaines et non la nature.

Il est vrai qu’aujourd’hui, on emploie surtout gurê pour les vêtements, les voitures, les consoles de jeux… Pour les fans de jeux vidéo rétro, il existe par exemple la Game Boy Pocket Grey (ゲームボイポケットグレー). Cette couleur fait donc davantage référence à la modernité encore aujourd’hui. Par ailleurs, selon une étude réalisée en 2015, hai-iro est surtout employé dans les romans et autres ouvrages littéraires. Alors que notre gris moderne se retrouve dans les articles de blog et magazines. On peut donc penser que ce dernier donne un ton plus léger.

D’autre part, notre mot du jour a repris le sens de “ni blanc ni noir” de hai-iro. Par exemple lorsqu’on n’a pas suffisamment de preuves contre un accusé. Dans le même ordre d’idée, on emploie de plus en plus l’expression gurê zôn (グレーゾーン), la “zone grise” où il est difficile de trancher. Enfin, concluons avec une dernière expression amusante, romansu gurê (ロマンス・グレー). Elle fait référence aux cheveux gris d’une personne approchant de la retraite. Son origine viendrait du fondateur de Sony Morita Akio à qui on aurait dit en Amérique pour le rassurer que ses cheveux gris étaient romantic gray. Vu qu’il était apparemment nul en anglais, c’est devenu romance gray. 😀

Sources : kashida-yoshio (étude de 2015 très intéressante), kotobank (dictionnaire japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
Kotoba
こんにちは
Kotoba
気触れる