Fudan (普段/不断) : ces habitudes sont incessantes !

Après un article hier sur le satogaeri particulièrement centré sur la culture japonaise, j’ai choisi aujourd’hui de revenir un peu à la linguistique avec un mot de la vie quotidienne : fudan. Celui-ci a pour particularité de s’écrire de deux façons avec des kanjis différents :  不断 ou 普段. On va donc voir dans un premier temps pourquoi c’est le cas pour ensuite s’intéresser plus en détail au sens de ce mot assez proche du français “d’habitude”.

Prononciation de fudan (forvo.com)

Étymologie du mot fudan et signification

Fudan ne possédait au départ qu’une seule écriture : 不断. Ici, 不 est à interpréter avec le sens de “ne pas/négatif” et 断 “qui cesse/s’arrête/se rompt”. Ce dernier forme le verbe 断つ (tatsu) signifiant dans la même idée “se briser/s’arrêter/cesser“. Ainsi, si on assemble ces deux kanjis, cela donne tout simplement “incessant/sans fin/constant”. Il se trouve qu’au fil du temps, ce terme a fini par désigner de plus en plus les habitudes (qui par définition ont un côté redondant). Et c’est pourquoi on lui a assigné naturellement les ateji 普段 jugés plus parlant.

En effet, 普 signifiant “en général/habituel” et 段 “degré/niveau”, ce “degré habituel” est plus proche du sens de “d’habitude”. 普段より早く起きました (fudan yori hayaku okimashita) : je me suis levé plus tôt que d’habitude (par rapport au degré habituel). C’est donc une évolution sémantique qui a occasionné un changement de kanjis et de nos jours, on trouve assez rarement l’écriture 不断 avec le sens “habituellement”. D’ailleurs pour ne rien vous cacher, je ne l’ai découverte que récemment. C’est mon dictionnaire électronique qui me l’a proposé afin de titiller ma curiosité et me contraindre à écrire cet article ! 😀

Voici du pain, mon 普段の朝ごはん (fudan no asagohan) “petit-déjeuner habituel”. Oui, je suis resté français. 😀

Mais reprenons notre sérieux avec une remarque assez intéressante du site japonais (que j’adore) gogen-allguide. Son auteur indique en effet que lorsqu’on emploie le mot fudan, on sous entend très souvent “en cas de situation inhabituelle, c’est tout l’inverse“. Par exemple, si vous dites 普段は真面目 (fudan ha majime) “en temps normal, je suis sérieux”, il y a le sous entendu “mais je peux être dingue si je veux” qui va forcément de paire. On retrouve la même logique en français et donc paradoxalement, lorsqu’on emploie le terme “d’habitude/en temps normal”, c’est aussi pour signifier qu’on n’est pas invariant. À méditer ! 😀

Sources : Gogen-allguide (étymologie du mot fudan), Kotobank (dictionnaires japonais)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum