Dôryô (同僚) : un collègue, c’est quelqu’un du même rang que soi ?

En recherchant la définition de collègue à l’aide de différents dictionnaires (Larousse et CNRTL notamment), je suis tombé sur ce genre de définition : “personne qui travaille dans la même entreprise ou qui exerce le même genre d’activités”. Il y a également l’idée d’assurer “la même fonction”.
Le terme japonais dôryô (同僚) partage en partie cette définition mais on va voir qu’il existe une petite nuance de taille ! 🙂

Analyse du mot dôryô et signification

Dôryô s’écrit en kanjis 同僚 où le premier 同 porte le sens très large de “même/égal/semblable”. 僚 représentait à l’origine les personnes chargées de gérer le feu (niwabi 庭燎) que l’on allumait dans la cour en particulier lors d’événements festifs. Par extension, il aurait pris le sens de “employé/personne travaillant sous les ordres de“. Ainsi, dôryô aurait désigné à l’origine les “personnes employées” avec l’idée qu’elles étaient “semblables” avec le kanji 同.

Apparemment, on n’employait donc pas dôryô pour désigner les dirigeants et employeurs. Les dictionnaires japonais indiquent “personne qui exerce sur le même lieu de travail que soi et/ou qui a un rang plus ou moins similaire“. Première info déjà, le lieu a son importance. Donc on ne dit pas dôryô à un collègue musicien qui ne travaillerait pas dans la même entreprise que soi par exemple. Mais ce qui est intéressant ici, c’est surtout la nuance liée au rang/statut (chii 地位).

En réalité, c’est assez complexe et il faut surtout faire attention au contexte. Imaginons que vous vous adressez à une personne extérieure de l’entreprise en lui présentant votre senpai (aîné). Si vous dites watashi no dôryô no senpai desu (私の同僚の先輩です), elle comprendra que c’est une personne qui travaille sur le même lieu de travail que vous. Par contre au sein de l’entreprise, on ne dit pas en général à un supérieur dôryô.

Alors oui c’est vrai, c’est un peu pareil en France au fond. Le boss c’est le boss, les collègues ce sont les collègues. Sauf que j’ai été surpris l’autre jour quand ma femme m’a expliqué que lorsqu’elle me disait dôryô, elle pensait à ses collègues infirmières (vu qu’elle est infirmière). Et donc qu’elle n’englobait pas les secrétaires par exemple. Je précise qu’elle n’a jamais eu l’intention de les “rabaisser”. C’est plutôt un processus de hiérarchisation naturel au Japon (voir tateshakai “société verticale”). Chacun son rang ! :S

Sources : whatimi (explications sur dôryô), and-plus.net (comparaison avec d’autres termes)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum