Densha untenshi (電車運転士) : le conducteur de train au Japon

On avait vu précédemment le mot densha pour le train et sa place dans la culture japonaise. Aujourd'hui, c'est à une profession que l'on va s'intéresser, le conducteur de train : densha untenshi (電車運転士). Quelle est sa particularité au Japon et que dire de sa popularité auprès des enfants ?

Les spécificités du densha untenshi au Japon

Avant toute chose, il convient de préciser qu'il existe deux termes pour dire "conducteur" en japonais : untenshi (運転士) et untenshu (運転手). La différence est au final très subtile et sujet à controverse. Retenez juste qu'on utilise aujourd'hui plutôt le terme de untenshi pour ceux qui conduisent les trains et les bateaux. Pour les voitures, taxi, camions ou bus, untenshu semble mieux convenir.

Il existe plusieurs points spécifiques au Japon qui peuvent paraître surprenants aux premiers abords :

  • Dans la plupart des cas, le conducteur se charge lui même d'annoncer le nom de la station dans laquelle le train va s'arrêter. Et il le dit deux fois, ce qui donne par exemple Rokkô. Rokkô desu. (六甲。六甲です) "Rokkô. On est à Rokkô". Il précise aussi à chaque fois les changements à effectuer ! J'ai été témoin plus d'une fois d'erreurs d'annonces, cela peut donc arriver.
  • Si on se place à l'avant, il est possible d'observer les moindres faits et gestes du densha untenshi. Il n'y a en effet qu'une vitre qui le sépare des passagers. N'hésitez donc pas à l'épier si vous monter dans un train au Japon, benkyô ni naru (勉強になる "c'est instructif ")! Voici une vidéo prise par un anglophone :

Le métier de conducteur de train fait-il rêver les petits japonais ?

Il faut quand même admettre une chose : les densha untenshi ont la classe et cette vidéo est là pour en témoigner. Les gestes avec les mains (shisakanko 指差喚呼) peuvent faire penser à ceux d'un héros de gundam, effet garanti ! Pour info, ils servent principalement à confirmer que tout se déroule normalement.

Les règles concernant l'uniforme sont assez strictes, il faut en effet paraître le plus respectable possible. Chaussures et chaussettes noires, pas le choix ! Tout cela contribue à leur donner un petit succès notamment auprès des jeunes garçons japonais. Selon un sondage réalisé en 2015 sur les métiers que veulent faire les enfants, le métier de conducteur (train ou bus) arrive quatrième ! Vient ensuite celui de policier, joueur de baseball (yakyû senshu) et joueur de foot (sakkaa senshu).

En France, les résultats n'ont rien à voir : on trouve dans l'ordre pilote d'avion, ingénieur, scientifique et médecin toujours chez les garçons. Je n'ai pas trouvé la place de celui de policier, il me manquant une pelle pour creuser tout au fond ! :S

Sources : ja.wikipedia (le shisakanko), news.livedoor (sondage sur les métiers préférés des enfants)