Après une semaine de silence sans article (si on excepte le guide des dictionnaires électroniques japonais), je reviens vers vous avec le mot… silence !
On dit souvent qu’il est d’or tandis que la parole serait d’argent. Toutefois, après quelques explications sur le terme japonais 沈黙 (chinmoku), je vais vous inviter à la fin à écouter quelques jolies paroles. 🙂

Analyse du mot chinmoku et sens acceptés

沈黙 s’écrit logiquement avec le kanji 黙 puisque ce dernier signifie dans son sens large “se taire/fermer sa bouche”. Il compose ainsi le verbe 黙る (damaru “rester silencieux/se taire”). Pour 沈, c’est un peu moins évident car il renvoie à l’image de quelque chose qui s’enfonce dans les profondeurs, qui coule. Comme un bateau qui sombre dans l’océan avec le verbe 沈む (shizumu). Bref, chinmoku, c’est “l’absence de parole (黙) dans un lieu calme (沈)”. Cela tombe bien puisque c’est presque la définition du Larousse. (“bruit” au lieu de “parole”).
沈黙を守る (chinmoku wo mamoru) : garder le silence.

Alors c’est vrai que l’on associe souvent également en français le silence au fait de ne pas parler avec des expressions comme “Silence ! Taisez-vous !”. D’ailleurs, 沈黙する (chinmoku suru) littéralement “faire silence” se traduit souvent par “se taire”. Toutefois, en japonais aussi,  chinmoku peut simplement traduire l’absence de bruit ambiant puisqu’on a des tournures comme 深い夜の沈黙 (fukai yoru no chinmoku) “le silence profond de la nuit”. Dans ce genre de contexte, il existe aussi le mot moins courant 静寂 (seijaku) qui renvoie surtout à un environnement supposé silencieux (fin fond de la forêt, milieu de l’océan…).

Image tirée du film “修道士は沈黙する” littéralement “les religieux se taisent”.

Enfin et c’est probablement une influence des langues occidentales, chinmoku peut aussi signifier “interruption d’activité“. Souvent pour un grand auteur/peintre qui se fait discret et qui sort brusquement de son silence. 長い沈黙を破って新作を発表する (nagai chinmoku wo yabutte shinsaku wo happyô suru) : sortir d’un long silence en publiant une nouvelle oeuvre.
On va maintenant se quitter en musique avec une interprétation d’un morceau ayant un rapport avec le silence mais pas n’importe lequel ! 🙂

Sources : Kotobank (dictionnaires japonais), meaning.jp (explications des différents sens)

 

 

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture dont elle fait partie.