Chikoku (遅刻) : Le retard est-il japonais ?

Lorsqu'on parle du Japon et des japonais, il arrive très souvent que l'on loue leur ponctualité. Les trains sont quasiment toujours à l'heure (voir densha) et les magasins ouvrent à la minute près. Le moindre chikoku (遅刻) "retard" est ainsi mal vu et gare à vous si cela vous arrive. Mais en a-t-il toujours été ainsi ?

Définition de chikoku et petite histoire du retard au Japon

Chikoku s'écrit en japonais 遅刻 où 遅 signifie ici "retard/lent" et 刻 "moment/période de temps". Il faut savoir que ce dernier correspondait autrefois à une unité de temps. En Chine, un jour correspondait ainsi au départ à 100 koku (刻) pour passer à 96. Et aujourd'hui encore, les chinois considèrent que 1刻= 15 minutes. Si je vous explique cela, c'est parce que chikoku ne désigne pas n'importe quel retard. Les dictionnaires japonais donnent pour définition "fait d'être en retard par rapport au moment prévu". Machiawase ni chikoku suru (待ち合わせに遅刻する) = arriver en retard à un rendez vous.

Pour faire simple, il sous entend "arriver" en se rapportant la plupart du temps à l'acte d'un individu. Ainsi, on ne l'emploie pas pour un retard de croissance, une montre qui a du retard, un retard de paiement... Dans ces cas là, il faut opter pour un terme plus large comme okure (遅れ). Densha no okure/chien ni yoru chikoku (電車の遅れ/遅延による遅刻) : un retard (au boulot, à l'école...) lié à un retard de train. Il semble qu'en japonais, on a beaucoup plus de mots pour désigner le retard qu'en français. Peut être parce qu'on doit se justifier sans cesse et donc apporter des nuances ? 😀

Quoi qu'il en soit, les japonais n'ont pas toujours été aussi ponctuels qu'aujourd'hui. C'est même l'inverse : des sources datant de la fin du 19ème siècle rapportent qu'ils n'étaient jamais à l'heure. Celles-ci viennent principalement d'ingénieurs hollandais. Et même avec la diffusion des montres et horloges occidentales au Japon, un retard de 30 minutes était dans la norme. Le changement s'est opéré dans les années 1910 où le gouvernement japonais a opté pour une compétitivité accrue. Cela a conduit entre autre à la création du "jour du temps" (toki no kinenbi 時の記念日) en 1920 qui a lieu le 10 juin. Vive le capitalisme ! 😀

Sources : ja.wikipedia (généralités)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum