Le japonais dans tous les sens

Biwa (びわ) : la nèfle du Japon, un instrument avant d’être un fruit ?

Lorsqu’on s’intéresse à l’étymologie des mots, il arrive que l’on tombe sur un os car il est souvent impossible de déterminer leur origine. On essaye d’y trouver une certaine cohérence mais la langue n’est pas une science et peut être totalement illogique. On va s’intéresser aujourd’hui au cas de biwa (びわ) qui désigne à la fois un instrument de musique et un fruit au Japon.

Origine du mot biwa et évolution

Biwa s’écrit plutôt en kana ビワ/びわ lorsqu’il désigne un fruit (qu’on appelle “nèfle du Japon” ou encore “bibace”) et plutôt en hiragana びわ lorsqu’il renvoie à l’instrument (sorte de luth à manche court). Afin de lever toute ambiguïté, il existe également une écriture en kanji pour chacun : 枇杷 pour le fruit (reconnaissable avec la clé de l’arbre 木) et 琵琶 pour l’instrument. Ces deux éléments de la réalité ont quelque chose en commun : une forme ovale caractéristique.

On remarque tout de suite une forme très similaire. A noter que les feuilles du néflier japonais sont également ovales.

Réfléchissons maintenant un instant. Comme l’indique Wikipedia.fr, la logique voudrait que ce soit la forme du fruit qui ait inspirée le nom de l’instrument. En effet, celui-ci existait déjà bien avant, pas de doute là dessus. Cependant, les sources écrites chinoises semblent indiquer le contraire. Pour bien comprendre, il faut remonter en arrière, aux alentours du deuxième siècle. A l’époque, bien que le fruit existait, il n’était pas encore cultivé. Par contre, on utilisait déjà l’instrument qui était écrit 枇杷 (les kanjis actuels du fruit/arbre). Ce n’est qu’autour du 5ème siècle qu’on a commencé à cultiver abondamment le fruit. Celui-ci a alors récupéré le statut de “leader” de la luth et lui a “piqué” ses kanji et sa prononciation.

Aujourd’hui, qu’on se trouve en Chine ou au Japon, biwa (prononcé “pipa” en chinois) renvoie surtout au fruit. La leçon à retenir ici est qu’il faut toujours se placer du point de vue des gens de l’époque pour comprendre l’origine d’un mot. Quand bien même le fruit (qui est très bon  par ailleurs !) existait avant, si personne n’était là pour le manger, pourquoi s’embêter à le nommer ?

Source : mboso-etoko (étymologie et histoire)

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum
lojol69
Saboten
Kotoba
仕草