Le japonais dans tous les sens

Biri biri (びりびり) : ça déchire ça, c’est même électrisant !

Les onomatopées, c’est vraiment pratique lorsqu’on souhaite transmettre à un enfant une sensation sans aller dans les détails. Nous, on a par exemple dit à notre fils que s’il s’amusait à toucher les prises électriques, ça allait faire びりびり (biri biri) en lui mimant les secousses. Il a en plus retenu grâce à nos expressions que c’était dangereux et non souhaitable. Bref, sans lui donner la définition de biri biri, il a compris en gros de quoi ça retournait. Sauf que cette onomatopée a une portée plus large et on va le découvrir ensemble en revenant quelques centaines d’années en arrière.

Origine et évolution de biri biri

Je n’ai pas pu retrouver l’étymologie exacte de びりびり, on peut supposer toutefois que ça a un lien avec le verbe 響く (hibiku “résonner”). Car si on remonte aux origines de l’onomatopée, on trouve des textes du 17ème siècle avec comme contexte un bruit très puissant qui fait résonner les choses aux alentours. Par exemple un orage violent ou un typhon qui fait trembler les fenêtres. 爆風ぞ受けてガラス戸がビリビリと鳴る (bakufû wo ukete garasudo ga biri biri to naru) : en recevant le souffle de l’explosion, la porte vitrée résonne. Puis vers le début du 19ème siècle, on a commencé à associer biri biri à la sensation et le bruit du papier qui se déchire.

Crrrrr… avouez que cette image vous fait quelque chose non ? ^^

Il est vrai que quand on déchire du papier, on ressent un léger tremblement. Essayez pour voir, ça fait du bien ! ༎ຶ‿༎ຶ
紙をびりびりと破く (kami wo biri biri to yabuku) : déchirer du papier (avec le bruit caractéristique). Les dictionnaires placent souvent ce déchirement de papier en sens premier. Ce qui signifie entre autre qu’il est très fréquent et j’ai du expliquer à mon enfant qu’avec le papier, c’était pas tout à fait le même biri biri qu’avec l’électricité. Mais qu’évidemment, s’il déchirait les papiers importants de papa-maman, le danger pouvait être du même niveau. ( ˘・з・)

Blague à part, comme la distribution de l’électricité dans les foyers japonais n’a débuté que dans le courant du 20ème siècle, c’est probablement à ce moment-là qu’on a constaté qu’une électrisation provoquait une sensation de fourmillement. Comme généralement biri biri ne fait pas référence à une mort par électrocution, la traduction “se prendre un coup de jus” me semble adaptée. 電気がびりびりときた (denki ga biri biri to kita) : j’ai pris un coup de jus.

Source : Kotobank (dictionnaires japonais)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Derniers messages du forum
Kotoba
花札