Arigatô (ありがとう) : un merci, c’est quelque chose de rare ?

S’il existe une formule de politesse japonaise qu’à peu près tout le monde connaît, c’est bien arigatô (ありがとう). D’ailleurs, certains vont même jusqu’à la tourner au ridicule avec le fameux “alligator” ou encore “Harry gâteau” (vu dans “Bobi passe le bac”). On dira que ce sont des moyens mnémotechniques comme les autres ! ^^.
Dans cet article, j’aimerais en premier lieu aborder l’étymologie de ce mot qui est intéressante en soit pour ensuite analyser l’usage qu’on en fait aujourd’hui au Japon.

Étymologie et évolution du mot arigatô

On écrit de nos jours le plus souvent arigatô en hiragana ありがとう mais il faut savoir que ce mot peut aussi se retrouver en kanji 有難う/有り難う. On pense aujourd’hui que cette écriture dériverait de l’ancien japonais arigatashi (有り難し). Si on la décortique, on obtient le sens aru koto ga katai (有ることが難い). Traduction littérale : difficile (難い) d’exister (有る). Il faut interpréter ici comme “très rare” ou encore “rare et précieux“. Ainsi, il semble donc qu’à l’origine, cette expression soulignait simplement la rareté de quelque chose.

En cherchant sur le net, on trouve beaucoup de références au bouddhisme dont le célèbre dialogue entre Bouddha et son disciple Ananda. En gros, Bouddha lui fait comprendre que naître en tant qu’humain est quelque chose de singulier. Et qu’il faut ainsi être reconnaissant pour ce simple fait. Il est vrai que si on compare la population humaine au reste des êtres vivants (en comptant les insectes), on a statistiquement très peu de chances de naître en tant qu’être humain. Donc estimez vous heureux ! Si ce dialogue vous intéresse, je vous invite à le lire ici.

La fameuse tortue aveugle du dialogue avec Bouddha que je vous invite à lire ^^.

Quoi qu’il en soit, la piste actuelle la plus vraisemblable pour le sens premier arigatô est le remerciement divin. Qu’on soit bouddhiste ou non, il s’agissait de remercier dans un but religieux. Puis l’expression s’est popularisée dans le langage commun pour devenir une formule de politesse classique. Les dictionnaires japonais indiquent “mot qu’on emploie pour exprimer sa reconnaissance/gratitude“. Cela équivaut à la définition que donne le Larousse pour merci : “terme de politesse dont on use pour remercier”. Mais que dire de leur emploi respectif ?

Emploi contemporain de arigatô

Première particularité avec le japonais : on peut écrire arigatô de deux façons. Et lorsqu’on choisit les hiragana (ありがとう), et bien le sens étymologique disparaît. C’est pourquoi de nombreux japonais ne le connaissent pas et ne s’en soucient guère. Est ce que ça veut dire pour autant qu’un arigatô en hiragana a moins de poids que son homologue en kanji (有難う) ? J’ai pu lire ce genre d’explications mais il faut garder à l’esprit que si on opte pour les kanjis, c’est surtout pour une question de forme. Il s’agit principalement d’être “très poli”, comme un vendeur envers ses clients. Le revers de la médaille, c’est que ça créé une certaine distance avec votre interlocuteur.

Donc même si vous êtes très reconnaissant, je vous recommande plutôt d’écrire ありがとう ou ありがとうございます (arigatô gozaimasu). Le second est simplement plus poli, il n’y a pas vraiment de différence de degré de reconnaissance (c’est une erreur selon moi de traduire automatiquement par “merci beaucoup”). Autre chose : bien que les dictionnaires japonais parlent de “reconnaissance”, tout est relatif. Car à l’instar du français “merci”, on l’emploie pour un oui ou pour un non. Exemple :

  • Passe moi le sel s’il te plaît. Shio wo kudasai (塩をください).
    Merci. Arigatô (ありがとう).
Le arigatô peut être aussi un peu blasé du style “heu… merci”. ^^

Ainsi, seul le contexte permet finalement d’évaluer le poids d’un merci ou d’un arigatô. On peut passer d’une simple formule de politesse pour la forme (car il faut bien dire quelque chose ! :D) à un véritable remerciement. Ce n’est pas parce que l’étymologie parle de rareté que le mot ne s’utilise que dans des occasions spéciales ! A ce sujet, j’aime rappeler le cas de l’espagnol gracias qui lui pour le coup est plus rare à l’usage et correspond davantage à un réel remerciement. Enfin, tout est relatif ! 🙂

Sources : Kotobank (dictionnaire japonais), Gogen-Allguide (étymologie)

17 réponses

  1. Merci pour l’article !! 🙂

    J’ai toujours un soucis concernant l’application depuis la mise à jour, impossible de lire les articles sur ma tablette :/ (Android). J’ai désinstallé et réinstallé l’application mais cela n’a pas résolu les bugs…. Du coup, je vais lire les articles sur le site alors ˆˆ

    1. Je me permets de répondre aussi car j’en ai parlé avec le développeur de l’application récemment par mail.
      Voici ce qu’il a écrit :

      “Pour le crash cela ne concerne à priori qu’un seul utilisateur sur un Samsung Galaxy Tab E 9.6 (gtelwifi)
      Ce n’est pas l’appli en elle même qui crash mais Chrome qui est utilisé pour gérer l’affichage.

      Ce n’est pas très grave et je ne peux de toute façon rien y faire, si Chrome crash sur l’app kotoba, c’est aussi le cas sur toute les autres appli l’utilisant (et il y en a beaucoup). Ce doit être un appareil vieux non mis à jour avec beaucoup d’appli pas à jour.”

      Après je suis pas certain que l’utilisateur soit toi mais il semble que ton cas soit isolé, ce qui rend difficile la résolution du problème… :S.

      1. Merci pour le retour ! Alors non je ne suis pas l’utilisateur du Samsung ce qui fait qu’on est au moins 2 à avoir un problème avec l’appli 😀 Ma tablette est une Google Pixel C qui tourne sous Android 8.1, soit la dernière mise à jour pas encore présente sur beaucoup de téléphones donc pas impossible que ce problème devienne plus récurrent au fur et à mesure que les utilisateurs Android passent sur la version 8.1
        Donc malheureusement dans mon cas la raison avancée par le développeur ne permet pas d’expliquer le soucis :/

        1. Oui je m’en doutais un peu que cela n’avait pas de rapport… Car ce n’est pas un crash que tu as eu, mais un bug. Il est fort possible que cela provienne de la version d’Android.

          Je vois ça avec Guilhem et le développeur de l’appli pour trouver une solution ! 🙂

          1. MISE A JOUR

            Alors pour une raison que je n’explique pas, l’application semble fonctionner aujourd’hui ! :O Je précise que je n’ai pas fait de mise à jour d’Android ni changé quoi que ce soit aux settings de la tablette. Donc si ça continue comme ça, pas de souci, tout fonctionne ! Je vous tiens au courant s’il y a changement. Merci en tout cas pour votre réactivité ! 🙂

  2. Il aurait peut-être été intéressant d’évoquer la différence entre ありがとうございます et ありがとうございました. Et pourquoi pas la possible influence du “obrigado” portugais même si les premières mentions du mot japonais remontent au manyoshu je crois. Bravo pour ces articles bien documentés, continuez !

    1. Oui, je n’ai pas mentionné le cas du japonais “obrigado” car il est précisé partout que si les deux se ressemblent, ce n’est que le fait du hasard. C’est vraiment très difficile de se prononcer là dessus car on pourrait penser “arigatô existait mais avec l’influence de obrigado, on l’a davantage employé pour le remerciement quotidien”. Je n’ai jamais vu quelqu’un évoqué cette thèse d’ailleurs, peut être parce qu’elle n’a aucun crédit.

      Concernant la différence avec ございました… Il me semble que quand je travaillais à l’hôtel, j’avais fait quelques recherches à ce sujet (vu que c’est une expression qu’on utilise beaucoup dans le domaine). Et qu’il était “plus convenable” de dire “ございます” car le ございました laisserait entendre que c’est du passé et que donc on ne s’attend pas à ce que le client revienne. Mais j’imagine que c’est un peu plus complexe que ça et je vais faire quelques recherches supplémentaires. J’écrierai probablement 2-3 lignes à ce sujet d’ici la fin de la journée si je trouve le temps, donc n’hésitez pas à vérifier vers 15h00 (heure française) ^^.

    2. Je refais une nouvelle réponse ici concernant le cas ありがとうございました car je ne pense pas que cela soit pertinent d’en parler dans cet article. En effet,on rentre surtout dans le domaine de la grammaire là et on s’éloigne du sujet initial. D’autant plus que même parmi les japonais, c’est un sujet qui fait débat.
      il existe néanmoins une étude bien détaillée sur la différence entre ありがとうございます et ありがとうございました. Ici :
      https://ir.lib.hiroshima-u.ac.jp/files/public/3/38802/20160115144308568278/ReportJTP_26_17.pdf

      Si jamais ça vous intéresse, je vous conseille d’aller directement aux pages 23 et 24. Il y a un tableau avec des phrases où l’auteur de l’étude a directement demandé aux japonais ce qu’ils pensaient du naturel du tel ou tel phrase. Il ressort qu’avec la forme passée ございました, on pense surtout à une action passée “complètement” terminé. Sauf que dans certains cas, c’est plutôt ambigu et on privilégiera alors ありがとうございます pour bien signifier qu’on est reconnaissant “maintenant”. Enfin en général, quand il y a un marqueur temporel comme 先週 (semaine dernière) ou encore 昨日 (hier), c’est plutôt ございました. Exemple : 先週、どうもありがとうございました.

      Le cas du téléphone est intéressant pour bien comprendre. Au moment de décrocher, l’interlocuteur dira plutôt お電話、ありがとうございます “merci d’avoir appelé”. Alors que quand il raccroche, cela sera plutôt お電話ありがとうございました。 Simplement parce qu’on indique à l’autre que l’appel se termine. En français, on aura tendance a traduire les deux pareil. ^^

    1. Il n’y a pas de règle stricte mais si vous envoyez un mail à un ami, le mieux semble être l’écriture en hiragana vu que c’est la plus courante.
      En kanji, c’est surtout lors de relations professionnelles comme un mail en keigo par exemple. Donc lorsqu’on veut être “très poli” en général, on privilégie l’écriture en kanji et ce n’est pas propre à ありがとう.

  3. J’avais cru comprendre que どうもありがとうございました était plus poli et déférent que ありがとうございます. Mon enseignante de Japonais ne semble pas y voir grande différence. Qu’en pensez-vous ?

    1. Alors comme placer どうも juste avant allonge la longueur de la formule, ça sonne légèrement plus cérémonieux. A noter que ました n’est pas plus poli que ます, tout est une question de contexte (si l’action est totalement terminée, etc).

      Bref, j’y vois pas une stricte différence entre les deux formules non plus ^^

Laisser un commentaire

Derniers messages du forum