Le mot de vocabulaire japonais du jour est cette fois-ci un kanji exprimant généralement une couleur, ao. On serait tenté de le traduire par “bleu” car on l’emploie pour le ciel bleu aozora (青空) mais c’est en fait inexact car il désigne aussi le vert du feu tricolore aoshingô (青信号). Comment cela est-il possible ?

Explications sur le sens du mot ao

Le kanji 青 (ao) signifie “l’immaturité, le bleu/vert”. Son origine n’est pas très clair mais ce qu’il désignait au départ est intéressant. En réalité, le Japon fait partie de nombreux pays comme la Chine et l’Inde ne différenciant pas au début de leur histoire le bleu du vert. Ainsi, pour les japonais, le ciel et la végétation étaient ao. Il faut bien garder en tête que les couleurs sont liées à la représentation du monde de chaque culture, si vous allez chez les Inuits, vous verrez qu’ils distinguent plusieurs blancs différents par exemple.

Il paraîtrait même que dans les temps anciens du Japon, il n’y avait que 4 couleurs : le blanc (shiro), le noir (kuro), le rouge (aka) et le bleu/vert (ao). Mais 青 possède aussi une autre nuance qui est un peu liée à la couleur verte, à savoir l’immaturité par opposition au rouge. Cela renvoie sans doute à la nature où ce qui est vert n’est en général pas mature.

Et aujourd’hui, comment on fait ?

Bien qu’il existe maintenant aujourd’hui un mot pour le vert (midori), on peut constater que ao est malgré tout encore utilisé pour décrire des choses en apparence vertes. Et ceci est déroutant pour beaucoup de japonais, à commencer par les enfants. On peut ainsi trouver des questions assez évocatrices sur le net du type “qu’est ce qu’on doit répondre aux enfants quand ils nous disent que le feu n’est pas ao mais midori (vert) ?”. D’autant plus ce cas est complexe car on utilisait midori avant 1945 pour finalement se mettre d’accord sur aoCertains feux verts ayant une apparence bleutées ajoutant à la confusion, on a opté pour ao qui englobe traditionnellement les deux couleurs.

feu vert japonais un peu bleuté

Mais pour les fruits et légumes, on a gardé le mot ao, sans que personne n’y retrouve à redire (ou presque). Ainsi, aoringo (青リンゴ) désigne les pommes vertes en tant que variété et les légumes verts se disent aoyasai (青野菜). Il existe d’autres cas encore plus surprenants comme le pelage du cheval aoge (青毛) qui n’est pas bleu ni vert mais noir. Mais j’avoue que là, je n’ai pas pu trouver d’explications convaincantes…

Sources : homepage2.nifty, matome.naver, photo prise par nontaw

Guilhem Walter

Rédacteur du site kotoba.fr, je vis au Japon depuis juillet 2012 et je m’intéresse de près à la langue japonaise et la culture à laquelle elle fait partie.