Akisu (空き巣) : ce nid est vide, qui a fait le coup ?

Le syndrome du nid vide, c’est la tristesse ou la solitude que ressentent les parents lorsque leur enfant quitte le cocon familial pour la première fois. Il est parfois en effet difficile de s’accoutumer de l’absence de son petiot lorsqu’on l’a couvé durant tant d’années. Ce qui est amusant maintenant, c’est qu’en japonais, l’image du nid vide décrite par le terme 空き巣 (akisu) renvoie à quelque chose de totalement différent. On va voir ça tout de suite ! 🙂

Définition du mot akisu et sens dérivés

Comme ses kanjis semblent l’indiquer, 空き巣 désigne à l’origine un “nid (巣 su) qui est vide (空き aki)” et plus précisément “sans oiseaux” selon le dictionnaire japonais Daijisen. C’est pourquoi par extension, ce terme a fini par décrire une maison sans occupant. Le même dictionnaire indique donc en sens 2 人のいない家 (hito no inai ie). C’est ensuite à partir de cette image là que le terme 空き巣狙い (akisu nerai) est né. Littéralement “fait de viser une maison sans occupant”, cela correspond tout simplement à la pratique du cambriolage. Avec la nuance donc qu’on attend que les propriétaires soient absents (voir 留守 rusu) pour agir.

De nos jours, étant donné que akisu nerai a fini par se contracter en akisu, c’est cette pratique du cambriolage à laquelle on pense en premier avec ce mot. バカンスに出かけている間に空き巣に入られた (bakansu ni dekakete iru aida ni akisu ni hairareta) : nous avons été cambriolés alors que nous étions partis en vacances. Littéralement, cela donne “nous nous sommes fait rentrer dans le nid vide” où le verbe hairu est à la forme passive hairareru qu’on appelle “passif de détriment“. Pour l’anecdote, on parle de 居空き (iaki “présent mais vide ?”) lorsque le cambriolage a lieu lorsque les propriétaires sont présents. S’ils dorment, on dit enfin 忍び込み (shinobikomi “fait de s’introduire subrepticement”). Selon les statistiques de la police japonaise (2014), il y aurait 71% de akisu, 23% de shinobikomi et seulement 6% de iaki.

On finit avec une question qui vous taraude peut-être : comment dit-on “syndrome du nid vide” en japonais alors ? Eh bien c’est plutôt intéressant mine de rien vu qu’il s’agit de 空の巣症候群 (kara no su shôkôgun). Je vous passe les détails sur shôkôgun qui est l’équivalent de “syndrome”, vous remarquerez par contre que 空 se lit cette fois-ci kara. C’est parce qu’avec kara, on a aussi la signification “vide à l’intérieur/en substance, où seule l’enveloppe externe est présente”. Exemple : 空元気 (kara-genki) : fait de montrer (juste en apparence) que l’on va bien. Et c’est vrai qu’avec ce syndrome, cela se joue surtout dans la tête.

Sources : Esuto.co.jp (différents termes), fleapedia (étymologie)

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Articles par mois
Derniers messages du forum
otakusan93
Inscription au JLPT
sazanami
Flux RSS cassé ?